Il suffit de passer le pont

Face aux nombreux paramètres auxquels l'hôpital doit faire face, est-il bien raisonnable d'ajouter la question culturelle au nombre de ses préoccupations ?

Qu'il s'agisse du personnel hospitalier, marqué par l'inquiétude et l'insatisfaction,  ou bien des usagers que nous sommes tour à tour, affirmant une plus grande exigence, le changement est au coeur de la problématique hospitalière.

Offrir les moyens d'une meilleure compréhension des changements sociologiques de la population pour le personnel hospitalier, n'est-ce-pas participer d'une meilleure réalisation de la mission de service public ? N'est-ce-pas lutter contre le désarroi d'un corps professionnel dont la pratique s'éloigne de sa vocation, que de lui permettre d'appréhender globalement ces phénomènes dont il subit de plein fouet les effets ?C'est la cas, par exemple, de certains médecins et des infirmiers urgentistes, confrontés à la misère sociale et pas seulement à des problèmes exclusivement physiologiques.

N'est-il-pas compréhensible qu'une institution qui a consacré un siècle de son énergie à divorcer de sa vocation de charité pour devenir un emblème de science et de technicité soit désarçonné par ce "retour du refoulé' ? Inscrire l'organisation dans une lignée et une histoire sociale collective, n'est-ce-pas construire des repères pour penser sa fonction contemporaine ? Que cette prise de conscience passe par une démarche active de chacun dans l'hôpital ne contribue-t-il pas à lever certaines résistances au changement, légitimes mais néanmoins parfois liées à des crispations collectives de type corporatiste ?

Réciproquement, faire mieux connaître au public le monde de la santé, ses différents métiers, ses valeurs, ses contraintes, son passé, ses innovations, les choix politiques qui s'offrent à lui, n'est-ce-pas rendre possible une relation à l'hôpital qui ne se contenterait pas de codes de la soumission au savoir ou, à l'inverse, de l'exigence capricieuse du consommateur aguerri ? Un des enjeux de l'action culturelle en milieu hospitalier n'est-il pas de favoriser de nouvelles relations sociales à l'intérieur de l'hôpital et avec son environnement ?

Durant huit mois, des directeurs d'hôpitaux se sont réunis pour mener collectivement une réflexion sur ces thèmes dans la perspective d'une convention entre DRAC et ARH. le Centre hospitalier Le Vinatier (La Ferme) a conduit ce projet invitant des universitaires et des intellectuels de différentes disciplines à éclairer les enjeux d'un rapprochement entre culture et hôpital. Ces contributions et les débats qu'elles ont suscités font l'objet de cette publication permettant à chacun de retrouver l'essentiel des communications des experts et du groupe.

Publication réalisée par le CH Le Vinatier (La Ferme du Vinatier) sous la tutelle de la DRAC et de l'ARS.

 

Télécharger l'ouvrage Il suffit de passer le pont.