En-vol

10982421 10206227729634488 4764656701364242320 o-ConvertImage 11080775 10206227740914770 1917436017004336948 o-ConvertImage

En-Vol. Plier 1000 grues à l'hôpital

Projet du CHU de Saint-Etienne en partenariat avec l'artiste Nathalie Charmot et la Biennale du Design Off 2015.

Création menée par Nathalie Charmot, en résidence d'artiste au CHU de Saint-Etienne de juin 2014 à mars 2015, invitée à animer des ateliers à médiation artitsique pour construire une oeuvre collective et pérenne  avec les patients et les soignants du Pôle Psychiatrie et MPR (Médecine Physique et Réadaptation).

Projet soutenu dans le cadre du programme Culture et Santé Rhône-Alpes.

****************

« Créer un espace non thérapeutique, un espace dégagé du soin, est profondément soignant, d'où l'importance de faire evnir des artistes à l'hôpital. »
Bernard Cadoux.

Le CHU de Saint-Etienne entreprend depuis plusieurs années des actions Culture et Santé qui invitent des artistes à venir développer des projets au sein même de l'institution, en intégrant équipes soignantes, patients, familles et visiteurs parfois. Dans ce contexte, nous avons invité l'artiste Nathalie Charmot à venir parler de son travail pendant un temps d'échange avec des personnels soignants avec pour perspective le démarrage d'un futur projet.

La présentation de ce travail a été particulièrement appréciée par l'assemblée présente le 11 avril 2013 et a ouvert la voie au lancement d'un projet de collaboration autour du thème de l'origami et de la sculpture. L'enjeu étant d'installer in situ une oeuvre conçue et fabriquée avec un groupe de participants hospitaliers.

Les trois sessions de travail menées au long d'une année de résidence dans l'établissement se sont déroulées dans d'excellentes conditions, Nathalie Charmot faisant preuve d'une grande attention envers le groupe, d'une qualité relationnelle juste, apaisante et sincère, mêlée d'exigence artistique.

Patients et soignants ont été nombreux à participer à ces journées de création dans une émulation collective qu'a su créer l'artiste autour de ce projet ambitieux : fabriquer un plafond de 1000 grues en papier suspendues sur la mezzanine du Pôle de psychiatrie.

Cette installation est aujouord'hui en place ; elle a aussi été présentée lors de la Biennale du Design Off en mars 2015 : elle a séduit les nombreux visiteurs par son évidente force poétique et la belle humanité dont elle est porteuse. Lors du vernissage on pouvait lire de la fierté sur les visages des personnes qui ont participé à cette expérience.

« Créer ensemble, faire naître la grue « tsuru » d'un simple carré de papier, initier à cette mise en volume qu'est la tradition ancestrale du papier plié, raconter une histoire... c'est donner une autre dimension à ma pratique artistique habituellement solitaire et silencieuse. J'assiste à « l'émerveillement devant l'objet créé », je vois « se ré-animer de petites étincelles ». Il y a de la solidarité et de la complicité entre les participants de l'atelier pour que chaque oiseau parvienne à voir le jour ; [...]
Au détour d'une conversation, je comprends différemment la légende des 1 000 grues, l'histoire de la petite fille qui voulait plier pour guérir, et je me dis que le sens symbolique de cette histoire pourrait être : « plier pour continuer à vivre ». »
Nathalie Charmot, artiste plasticienne, projet En-vol, CHU Saint-Etienne, 2014-2015.

Livret1

Livret2