La Comédie de Valence


La Comédie de Valence en quelques mots.

Depuis janvier 2010, la Comédie est dirigée par le comédien et metteur en scène Richard Brunel, qui inscrit son mandat dans la continuité des missions du Centre Dramatique. Il a réuni un collectif artistique : huit artistes - quatre hommes et quatre femmes - engagés dans les créations et porteurs de projets, auteurs, penseurs, pédagogues et artisans du plateau. Une autre façon de penser la permanence et la présence artistique, pour donner une nouvelle impulsion au projet et ouvrir un nouveau chapitre de la jeune et déjà riche histoire de la Comédie de Valence.


La Comédie de Valence et les établissements de santé.

Culture et santé, une politique dans la continuité de l'éducation artistique

La politique d'éducation artistique de la Comédie de Valence, corrélé à celle de la Comédie itinérante, fonde une démarche globale de formation et de développement des publics. Centrée sur la création, l'Éducation artistique est intergénérationnelle et pluridisciplinaire. Elle se déploie sur l'ensemble des territoires urbains comme ruraux du CDN. Elle est mise en œuvre avec 45 établissements scolaires et universitaires, 20 centres sociaux, la maison d'arrêt, de nombreux réseaux d'Éducation populaire, d'enseignement artistique et de pratique amateur, ainsi que dans deux établissements hospitaliers : le Centre les Baumes et le Centre hospitalier du Valmont, dans le cadre de Culture et Santé.

Cette politique a concerné 4.365 habitants du territoire du CDN en 2011. 2.010 heures de pratique et de médiation ont été dispensées par 66 artistes intervenants et 5 professionnels de la relation publique.

Expérimenter la création : des dispositifs dédiés à l'éducation artistique

Centrée sur la création artistique, l'éducation artistique part de l'œuvre et conduit à l'œuvre. Elle se décline dans toutes les situations de l'expérience esthétique : voir, systématiquement, faire et représenter, lorsque cela est pertinent comme dans le cas des créations partagées.

LES CRÉATIONS PARTAGÉES.

Elles invitent des habitants à participer au processus de création, à en devenir un partenaire privilégié, un acteur engagé. Une création partagée conduit fréquemment à la présence d'amateurs dans le spectacle créé. En trois saisons, 9 créations partagées pour 150 représentations et 200 amateurs concernés. Des patients du Centre les Baumes ont participé à une étape de la création Mythomanies urbaines, mise en scène par Eric Massé.

LES HORS-SCÈNES.

Des comédiens et metteurs en scène, intervenant dans les collèges et lycées, sont invités à créer un spectacle pour un public adolescent, abordant des sujets de société : l'infanticide maternel pour Ses mains, la fratrie et l'autisme pour Bouh ! L'un des ces spectacles, Chaise, d'Edward Bond mis en scène par Valérie Marinese, a été créé lors d'une résidence au Centre les Baumes.

L'ÉCOLE DU SPECTATEUR.

Un groupe est invité à découvrir trois spectacles dans la saison, en soirée. Tous les âges sont concernés, et cette démarche s'élargit au-delà de l'enseignement, au fil des partenariats noués : elle concerne aujourd'hui les patients et familles des différents hôpitaux partenaires.

LA COMEDIE ITINERANTE.

La Comédie itinérante, c'est une mission, celle du service public de l'art et de la culture, une méthode, celle du voyage, et une identité, celle de la Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche.

À l'origine, par la mobilité artistique, il s'agit d'abolir les frontières qui éloignent les résidents des communes rurales de l'offre culturelle urbaine. Or, autant que les montagnes, ce qui éloigne de la Comédie les hommes et les femmes, ce peut être aussi l'argent, les quartiers, la liberté, la santé et même... les a priori. Voilà pourquoi, sous différentes appellations, la Comédie porte cette mission dans les quartiers, dans l'agglomération, dans les hôpitaux, dans les prisons.

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
En savoir plus.